« Enfant, je chantais tout le temps, se souvient Olivia Gay, mais j’étais trop timide pour devenir chanteuse ! » C’est le violoncelle qui devient tout naturellement sa voix intérieure, propre à exprimer les émotions pour lesquelles les mots ne suffisent pas.